bouddhisme-thailande.com

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Index de l'article
Sukhothai
Partie 1
Partie 2
Toutes les pages

SUKHOTHAÏ

 

SukhothaiLa province couvre une superficie de 6.596 km2 et est avant tout connue comme le centre de l'ancien Royaume thaï de Sukhothaï, avec d'importants vestiges historiques à Sukhothaï et Si Satchanalaï.

Sukhothai est située dans la partie la plus basse de la région septentrionale, avec sa capitale qui se trouve à 450 km au nord de Bangkok et 350 km au sud de Chiang Mai.

La province couvre une superficie de 6.596 km2 et est avant tout connue comme le centre de l'ancien Royaume thaï de Sukhothaï, avec d'importants vestiges historiques à Sukhothaï et Si Satchanalaï. Son attraction naturelle principale est le parc de la montagne de Khao Luang.

La capitale provinciale, parfois appelée Nouveau Sukhothaï, est une petite ville aux abords de la rivière Yom dont l'attrait principal est d'héberger les touristes visitant le parc historique proche de Sukhothaï.

CENTRES D'INTERET DANS LA VILLE

Autel sacré de Phra Mae Ya

Situé en face de l'Hôtel de Ville l'Autel abrite la représentation de Phra Mae Ya, dans la robe de l'ancienne Reine, dont on dit qu'elle a été conçue par le Roi Ramkhamhaeng Le Grand en hommage à sa défunte mère Nang Sueang.

Le musée de Sangkhalok

Le musée présente une collection de céramiques Sangkhalok (Sawankhalok) produites durant la période du vieux Sukhothaï et des céramiques dont l'origine remonte au Royaume de Lanna (au Nord de la Thaïlande).

Situé à 1 km du centre sur la route Phitsanulok ; ouvert tous les jours de 08h00 à 17h00 ; droit d'entrée 100 Bahts pour les adultes et 20 Bahts par enfant.

Le Musée des poissons

Situé dans l'enceinte du parc Rama IV sur la route de Phitsanulok, le musée présente une collection de poissons d'eau douce mentionnés dans la littérature thaïe.

Ouvert tous les jours de 09h00 à 17h00 excepté le mardi. Entrée gratuite.

LE VIEUX SUKHOTHAI

Fondé au 13ème siècle, Sukhothaï fut le premier royaume véritablement indépendant de Thaïlande, et vécut une période dorée sous le règne du Roi Ramkhamhaeng Le Grand.

Abandonnés et envahis par la végétation durant plusieurs siècles, les superbes temples et monuments de cette cité splendide ont été restaurés soigneusement au sein du Parc Historique de Sukhothaï, Site classé au patrimoine Mondial de l'Héritage par l'UNESCO. Un site à ne surtout pas manquer, Sukhothaï est l'un des plus importants sites historiques de l'Asie du Sud-Est.

CONTEXTE HISTORIQUE

Sukhothaï, signifiant « L'aube de la Joie », fut le premier royaume des Thaïs, formé après que les forces thaïes poussent en débâcle les Khmers en dehors de la ville, alors un poste frontière de l'Empire Khmer, et l'établirent comme leur capitale en 1238. Le premier fils du Roi, Ramkhamhaeng Le Grand, accéda au trône en1278 et régna pendant quarante ans.
Un fin guerrier, le Roi Ramkhamhaeng Le Grand fit de Sukhothaï un royaume fort et étendu qui comprenait de nombreuses terres constituant de nos jours les pays voisins.

Le Roi Ramkhamhaeng Le Grand entretenait des relations politiques directes avec la Chine et s'y rendit deux fois, voyages dont il rapporta des artisans chinois, qui enseignèrent aux Thaïs l'art de la poterie, dont découlent les fameuses céramiques Sawankhalok. Un accomplissement important de son règne fut la réforme de différentes formes de l'alphabet khmer en un système adapté à l'écriture du thaï. L'alphabet inventé par le Roi en 1283 est essentiellement le même utilisé de nos jours.

Le règne de Ramkhamhaeng le Grand fut prospère et paisible, tel que mentionné sur une pierre bien connue des Thaïs. « Le Royaume de Sukhothaï est bon. On trouve du poisson dans l'eau et du riz dans les rizières. Le souverain ne prélève pas d'impôts sur le peuple qui voyage le long des routes ensemble, menant leurs bœufs sur la route pour vendre et montant leurs chevaux sur la route pour acheter. Quiconque souhaite faire le commerce des éléphants, qu'il fasse. Quiconque souhaite faire le commerce des chevaux, qu'il fasse. Quiconque souhaite faire le commerce de l'argent ou de l'or, qu'il fasse »

Le Roi Ramkhamhaeng le Grand encouragea également la religion et la culture, et à travers ses efforts, le Bouddhisme progressa. L'inspiration de la foi donna naissance à des formes classiques de l'art religieux thaï. Les images de Bouddha sculptées durant la période de Sukhothaï, sont des trésors culturels qui transmettent un sentiment de paix et de sérénité. Huit Rois gouvernèrent Sukhothaï, dont le déclin graduel se confirma durant les deux derniers règnes. La fin du premier Royaume thaï survint en 1365, lorsqu'il fut réduit à un état vassal d'Ayutthaya, un nouveau royaume émergeant du Sud, qui devint à sont tour la capitale pour quatre siècles, précédant Bangkok.

PARC HISTORIQUE DE SUKHOTHAI

Le parc est situé à 12 km de la ville de Sukhothaï sur l'autoroute de Tak ; ouvert tous les jours de 08h30 à 16h30 ; droit d'entrée 40 Bahts. Des vélos peuvent être loués pour le parc.

Le Centre Touristique du parc (Tél : 66 (0) 55 69 73 10) fournit des informations et présente des modèles des monuments historiques et des structures du Vieux Sukhothaï. S'étendant sur une large superficie, les vestiges des palais royaux, les temples Bouddhistes, les portes de la cité, les fortifications, les douves, les barrages, les fossés, les étangs, et le système d'approvisionnement en eau sont préservés, grâce à la restauration entreprise par le Département des Arts en coopération avec l'UNESCO.

A l'intérieur des murs fortifiés.

Le cœur de la cité était encerclé d'enceintes et de remparts décorés de faïence ; tout ceci constituait le centre du parc historique. L'ensemble était rectangulaire, 1300 sur 1800 mètres, avec quatre portes. Une inscription gravée sur la pierre relate que le Roi Ramkhamhaeng Le Grand orna l'une des portes d'une cloche. Si ses sujets avaient besoin d'aide, il pouvait faire sonner la cloche et le Roi apparaissait pour résoudre les disputes et faire appliquer la justice. A l'intérieur des murs se trouvent les vestiges de 35 structures.
Les plus importantes sont décrites ci-dessous :

Le Palais Royal et Wat Maha That

Le Palais Royal s'étend au centre de la cité, entouré par une douve, et contient deux sites importants : la résidence royale et le sanctuaire royal. Ici, les célèbres inscriptions gravées sur la pierre du Roi Ramkhamhaeng Le Grand ont été mises à jour par le Roi Mongkut (Rama IV) au 19ème siècle avec une partie de la pierre formant le trône appelée Manangkhasila-at.

Le Roi Ramkhamhaeng Le Grand fit édifier un trône au milieu d'une plantation de palmier à sucre où, selon sa volonté, un moine prêcha les jours sacrés du Bouddha, et le Roi menait les affaires d'Etat les autres jours. Ce trône fut par la suite transporté à Bangkok dans le Temple du Bouddha d'Emeraude.

S'étendant à l'ouest des terres du Palais Royal se trouve Wat Mahathat, le sanctuaire royal, qui est le plus grand temple de Sukhothaï avec un chedi principal d'usage (un stupa en forme de cloche) dans une forme de bouton de lotus et les vestiges du vihara (la salle des images). A la base du chedi sont assis les disciples du Bouddha en adoration, et sur le piédestal, des représentations du Bouddha assis. A l'avant de ce reliquaire, ce trouve un large vihara préservant précédemment un remarquable Bouddha assis en bronze de style Sukhothaï, qui fut fondu et placé par le Roi Lithai de Sukhothaï en 1362. A la fin du 18ème siècle, la statue fut déplacée vers le Vihara Luang de Wat Suthat à Bangkok selon la volonté du Roi Rama I et dès lors appelée Phra Si Sakaya Muni. Devant ce grand vihara, se trouve un plus petit qui fut probablement construit durant la période Ayutthaya. Sa représentation principale de Bouddha (8 m de haut) fut installée à l'intérieur d'un édifice séparé. Devant la représentation au sud, une sculpture appelée Khom Dam Din fut trouvée, maintenant conservée dans la chapelle de Mae Ya près de l'Hôtel de Ville du Vieux Sukhothaï. Au sud se tient un piédestal d'un immense chedi en escalier, dont la plate-forme la plus basse est décorée de belles figures de démons, d'éléphants et de lions chevauchés par des anges, en stuc. Une fresque murale pare ce chedi.

Le monument en l'honneur du Roi Ramkhamhaeng Le Grand

Situé au nord de Wat Mahathat, cette statue de bronze du Roi Ramkhamhaeng Le Grand le dépeint assis sur un trône avec un bas-relief à sa base relatant la vie du Roi.

Wat Si Sawai

Situé au beau milieu d'un paysage extraordinaire au sud-ouest de Wat Maha That se trouve Wat Si Sawai, et ses trois prangs (Pagode de style Khmer) entourés par un mur de latérite.

A l'intérieur des murs, le viahara à l'ouest, est composé de latérite, et est séparé du prang principal qui fut édifié dans le style de Lop Buri ou le style hindou. Une trace de sculpture hindou Sayomphu à été trouvée ici, témoignant de l'origine hindou authentique du temple, plus tard converti en un monastère Bouddhiste.

Wat Traphang Ngoen

Situé à l'ouest de Wat Maha That se trouve Wat Traphang Ngoen et son piédestal de forme carré, son sanctuaire principal et ses statues de Bouddha debout en stuc, déposées dans quatre niches.
Il y a un vihara devant, et à l'est de l'étang une île avec un ubosot (une salle d'assemblé consacrée). Cet édifice s'est affaissé et seul son piédestal et ses colonnes de latérite subsistent. De nombreux monuments et des paysages somptueux sont visibles à partir de cet endroit.