bouddhisme-thailande.com

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Ma journée au monastère


Le matin je me lève a 4h 30.
Après être passé sous la douche, je commence une séance de méditation en position assise, suivant la technique Vipassanā.

A 5h 30, je m'habille pour sortir du monastère pour la quête de la nourriture. Je porte mon bol et mon yam (sac de moine) ; je marche d'un pas lent en regardant le sol a environ deux mètres devant moi ; en fait, je continue a méditer. Quand une personne m'appelle, je me présente devant elle en ouvrant mon bol de façon a ce qu'elle puisse y déposer la nourriture, puis je récite une prière de bénédiction. Quand la personne place un sac de nourriture dans mon bol, je le transfère dans le yam et réserve le bol pour le riz. Je suis souvent accompagné  par un laïc qui porte mon yam et d'autres sacs car souvent les dons dépassent le poids de dix kilogrammes, surtout les jours de Bouddha qui correspondent aux phases de lune.

De retour dans mon kouti (chambre de moine), je dépose et range cette nourriture pour l'offrir à Bouddha, j'allume deux bougies, trois bâtons d'encens et récite la prière d'offrande de la nourriture.

Ensuite je prends une douche ; puis je bois un café avec un biscuit car je ne fais qu'un seul repas par jour vers 10h 30 (habituellement les moines de la tradition Mahanikay font deux repas par jour, celui de 7h et celui de 11 h).

Apres cette "pause café ", je récite la prière pour le retrait de la nourriture, puis je mets a part ce que je réserve à mon repas. Le reste est séparé en deux parties, une part destinée aux laïcs qui travaillent dans le monastère, l'autre aux animaux des environs, chiens, chats et poissons.

A 8h30, la cloche sonne pour les prières du matin qui durent environ trois quarts d'heure.

Retour au kouti pour y faire ménage et lessive. Dans ce monastère des laïcs sont chargés du nettoyage de l’extérieur ; dans d'autres, ce sont les moines qui réalisent cette tâche.

Après quelques minutes de repos, je prépare le repas à partir des dons que j'avais gardés, je déjeune puis je fais ma vaisselle.
A 11h, le gong sonne l'heure du repas.

Quelquefois, je suis appelé pour partir chez des laïcs ou dans des organismes public afin  bénir une maison, une usine, un bureau ou pour une simple invitation ; les moines ainsi invités partent vers 10h pour être sur place, prier et déjeuner à 11h avant de retourner au monastère. (Ce type de cérémonie sera présenté dans la rubrique "évènements").

A partir de midi un moine ne mange plus jusqu'au lever du soleil, le lendemain. Il peut en revanche consommer du thé, du café, de l'eau ou des jus de fruits.

Je consacre mes après midi à l’étude du bouddhisme, des prières et de la langue thaïe.

A 16h la cloche sonne pour une heure de prières.

Ensuite, je sors un peu de mon kouti pour marcher a l’intérieur du monastère.

A 18h, la cloche sonne pour indiquer la fin de la journée ; retour au kouti, toilette puis de nouveau un mélange d’études et de méditation.

A 21h extinction des feux. L’heure de dormir.

Je tiens à préciser que cette journée est la mienne et que chaque moine peut la passer comme il l'entend, nul n’étant contraint de manière rigide. Chaque moine suit son chemin et est seul responsable de son évolution spirituelle.

Je participe aussi à d'autres types de cérémonies : bénédiction pour la "coulée" d'une sculpture de bouddha, mariage, décès etc. Tous ces évènements seront mis en place sous forme d'album photo dans la rubrique "évènements", dans le menu du Wat Pho Thong.

Vous êtes ici : Ma vie au monastère